Accueil / Actualité / Qu’est-ce qu’un PVT ? Définition du Programme Vacances Travail

Qu’est-ce qu’un PVT ? Définition du Programme Vacances Travail

Qu’est-ce que le PVT (Programme Voyage Travail) et quelles sont ses conditions ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article. Ce visa spécial, disponible dans une multitude de pays du monde, risque de vous donner rapidement envie de tout plaquer pour aller travailler à l’étranger.

Mais ce départ n’est pas à prendre à la légère, notamment car de nombreuses conditions déterminent l’accès à ce programme. Outre l’âge, les quotas et la durée, vous allez également devoir impérativement souscrire à une assurance de qualité. Comment savoir laquelle choisir ? Nous allons vous guider. Mais tout d’abord, intéressons nous à la définition du PVT.

PVT définition

Voyager et découvrir d’autres cultures en travaillant

Qu’est-ce qu’un PVT ? Pour faire une définition claire du PVT, on peut dire que le Programme Voyage Travail est un programme qui s’adresse à tous les citoyens français âgés de 18 à 30 ans et qui souhaitent partir vivre à l’étranger. Dans le cas du Canada, la personne peut être âgée jusqu’à 35 ans.

Durée du PVT

La durée maximale du PVT est d’un an dans la majorité des cas. Cette durée a été négociée par l’Etat français avec tous les pays concernés par les accords. Cependant, il existe une exception : au Canada, le PVT peut atteindre une durée de 2 ans.

Il n’existe pas de durée minimum de séjour.

Pays concernés

Tous les pays ne sont pas concernés par le PVT, car ils sont l’objet d’accords bilatéraux entre la France et les différents pays. Vous pourrez donc vous rendre dans ces pays-ci : Japon, Nouvelle Zélande, Australie, Canada, Corée du Sud, Russie, Argentine, Hong Kong, Chili, Colombie, Taïwan, l’Uruguay, Brésil et Mexique.

Le Brésil est le petit nouveau de cette liste. En effet, un accord signé en 2013 a été mis en vigueur le 1er mars 2018, et permet donc à des citoyens français d’aller travailler avec un Visa Voyage Travail sans aucun problème. Bonne nouvelle donc pour tous ceux qui souhaitaient visiter ce pays, tout en ayant la possibilité d’y travailler pour compléter leurs revenus.

Sachez que selon les pays, la définition du PVT et ses conditions d’obtention et de mise en place ne seront pas identiques. Il vous faudra donc vous renseigner plus précisément pour le ou les pays qui vous intéressent.

En savoir plus sur les pays concernés par le PVT

Conditions de la participation au PVT

Maintenant que nous avons parlé de la définition du PVT, sous quelles conditions l’obtenir ? Il vous faut uniquement vouloir vous rendre dans le pays à des fins touristiques et culturelles. Le programme vous donner également la possibilité de travailler sur place pour compléter vos revenus si vous le souhaitez, mais cela n’est pas obligatoire.

Mais il ne suffit pas de le vouloir, il faut également être sélectionné. En effet, des quotas sont mis en place pour chaque pays et restreignent ainsi le nombre de départs chaque années. Les chiffres sont différents pour chaque pays, mais pour que vous ayez une idée, voici les quotas les plus récents, que vous pourrez retrouver sur le site de l’Etat français :

  • Canada : 6750
  • Corée : 2000
  • Japon : 1500
  • Argentine : 700
  • Russie : 500
  • Hong-Kong : 500
  • Taïwan : 500
  • Chili : 300
  • Colombie : 300
  • Mexique : 300

Seuls l’Australie et la Nouvelle-Zélande n’ont pas de quotas. Le nombre varie donc d’années en années.

De plus, il vous faudra disposer de ressources, qui ont été calculées comme étant les ressources nécessaires à vivre dans le pays hôte. Là encore, les montants varient. Cela peut aller de 2100e pour le Canada et Taïwan jusqu’à 3800 pour l’Australie.

Assurance lors d’un départ en PVT

Faut-il souscrire à une assurance PVT ? Dans beaucoup de pays (la majorité, car cela concerne le Canada, l’Argentine, la Corée du Sud, Hong-Kong, la Nouvelle-Zélande, le Chili et la Colombie) il est obligatoire d’avoir une assurance en cas de maladie, d’hospitalisation ou de rapatriement.

En Australie et au Japon, l’assurance n’est pas obligatoire mais tout de même indispensable et vivement conseillée. Cela pourrait vous sauver plus d’une fois pendant votre année.

En effet, les risques et les frais potentiels sont importants notamment au niveau de la santé. Si vous avez un problème médical et que vous devez tout payer de votre poche, vous risquez de le sentir. Et malheureusement, il s’agit d’événements impossibles à prévoir, et que vous ne pouvez donc pas anticiper.

Souscrire à une assurance PVT chez l’un des meilleurs assureur vous permettra d’avoir une garantie de remboursement en cas d’accident ou de problème rencontré. Ne prenez donc pas de risque, et couvrez vous contre tous les imprévus.

Faire confiance au meilleur assureur PVT

 

Vous savez maintenant tout sur la définition du PVT, et si vous vous demandiez avant de lire cet article quels étaient les conditions de participation à ce type de programme, vous devriez avoir votre réponse.

Comme vous avez pu le voir, les conditions varient beaucoup en fonction du pays concerné. Nous vous conseillons donc de vous référer à nos articles concernant les pays en particulier : PVT au Canada, en Australie, … Vous y trouverez toutes les réponses à vos questions.

Voir également

Forum Destination Canada

Forum « Destination Canada 2018 » à Paris et Bruxelles : guide complet

Une nouvelle saison de PVT s’apprête à s’ouvrir. Pour vous préparer, nous allons vous parler …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *